Une agriculture en alternative au pétrole ?

Algernon Labbé | Découverte

travail-agricole-300x200.jpg
  
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pétrole est surement la matière première la plus importante depuis la révolution industrielle. Il est une véritable bénédiction et constitue même le pilier de l’économie mondiale. Mais son utilisation est de plus en plus contestée par les écologistes et les ONG environnementales, car elle émet des gaz qui accélèrent la dégradation de l’environnement et le phénomène de réchauffement climatique. Pour y remédier, les recherches ont démontré que certains produits de l’agriculture peuvent remplacer le pétrole.

Le besoin en pétrole en France

La France figure parmi les pays les plus grands importateurs de pétrole au monde. La grande majorité du pétrole utilisé en France provient de l’Europe de l’Est (la Russie et le Kazakhstan), puis des pays africains (la Libye et le Nigéria), et enfin le reste provient du Moyen-Orient (l’Iran et l’Arabie Saoudite) . Les gisements exploités en France produisent du pétrole, mais cela n’arrive à couvrir qu’1% des besoins des Français.

Le transport et les usines de transformation sont les premiers secteurs consommateurs de pétrole en France. La dépense de la France concernant l’hydrocarbure s’est élevé à 60 milliards d’euros en 2011.

Malgré les nombreux problèmes liés à l’utilisation du pétrole : économique, politique et écologique ; on ne peut pas encore se passer de cette ressource. La première solution pour faire face à ces problèmes est la réduction de la consommation, grâce à quelques mesures à appliquées dans la vie quotidienne : l’utilisation de l’énergie renouvelable, le covoiturage et le déplacement en vélo, et enfin le biocarburant, une ressource qui provient de l’agriculture.

Les types d'agricultures qui peuvent remplacer le pétrole

À cause de la raréfaction des ressources naturelles, les recherches associées aux principes du développement durable sont engagées et continuent d’apporter leurs fruits. La matière qui remplace le mieux le pétrole est le biocarburant.

Les algues sont les plantes les plus en vue pour remplacer le pétrole, parce que leur culture n’est pas en concurrence avec le marché des produits alimentaires. L’élaboration du carburant à partir des algues et le raffinage sont aussi plus faciles qu’avec les autres plantes.

Il y a ensuite les plantes oléagineuses et les plantes à huiles, telles que les palmes et le mais. Grâce à un procédé industriel, ces végétaux peuvent également produire du carburant pour remplacer le pétrole, dans différents usages de locomotion et de manufacture.

En plus, la culture de ces plantes aide à rééquilibrer le processus de photosynthèse, la méthode par lequel comment la nature lutte contre la pollution de l’air.

L’insuffisance de terrains agricoles est encore le grand problème pour la production de ces carburants issus de l’agriculture. En effet, pour une bonne rentabilité, les cultures doivent s’étendre sur de très vastes surfaces. De plus, 50 millions de tonnes de pétrole seraient ainsi à remplacer en France. Ce qui impliquerait de mobiliser plus de 4 fois les terrains agricoles d’aujourd’hui, soit défricher 10 millions d’hectares de terres arables en plus. Il est alors juste de penser que pour substituer le pétrole et compléter la production en agro-carburant, les micro-algues sont en première ligne.