Règles d'exploitation forestière pour la protection des espaces naturels

Algernon Labbé | Fournisseurs

conservation-300x196.jpg
  
  

La sauvegarde des espaces naturels est souvent reprise dans le concept du développement durable et équitable. Les forêts notamment les forêts primaires sont  menacées de disparition, pourtant elles représentent une source de matières premières indispensable à aux activités et à la survie humaine. Ce sont les incendies volontaires ou accidentels, mais surtout l’exploitation du bois à grande échelle qui sont les principales causes de la destruction des forêts. Pa mesures préventives, on a donc mis en place une législation afin de gérer l’exploitation forestière.

Les impacts environnementaux et la sylviculture ou la protection des espaces naturels

La forêt est l’un des éléments indispensables à l’équilibre de l’écosystème. Elle représente une source de survie pour plusieurs espèces animales et végétales, car elle abrite environ 80 %  de la biodiversité.

 La forêt fait vivre également 1.6 milliards de personnes à travers le monde. L’exploitation du bois est une filière d’activité toujours en expansion. L’ameublement et la construction, le chauffage, le papier et le cartonnage… sont quelques-uns des usages du bois.

Le grand impact écologique réside dans le fait que la majorité des forêts qui sont sensées absorber la quantité de dioxyde de carbones émise ont disparues. Une situation  qui  génère actuellement une intensification de la pollution  de l’air. Sa destruction engendre aussi la dégradation du sol : érosion, formation de pentes raides, acidification…

En France  et dans le reste du monde, des mesures ont été prises dans le but de protéger les espaces naturels. Si les forêts sont en croissance en Europe, la destruction perdure dans les pays  de l’Amérique du Sud et en Afrique. Les forêts détruites sont souvent remplacées par des terrains agricoles, au détriment de la biodiversité.

Dans le monde, environ 150 000 km2 d’espaces forestier sont détruits en une année par une exploitation du bois mal règlementée et une agriculture extensive.

La règlementation forestière française face à la protection des espaces naturels

La France fait partie des pays ayant participé au protocole de Kyoto, dont l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effets de serre. La reforestation et la mise en pratique d’une législation pour l’exploitation forestière sont parmi les mesures prises pour atteindre cet objectif.

En France,  grâce à  la reforestation,  environ 30%  du territoire est replantée en forêts. Le pays tient la troisième place en Europe en matière de surface boisée. La production de bois en France rapporte 2.6 milliards d’euros en un an. Le bois français est surtout exporté en Chine. La France importe aussi du bois tropical (39%  du bois importé), mais il est à noter que ces opérations sont souvent illégales.

En France,  les règlementations  pour la protection de l’environnement et des espaces naturels sont très nombreuses, mais elles sont regroupées dans ce qu’on appelle « code forestier ».  Ce dernier prône la gestion de la biodiversité, un défit pour l'économie verte et équitable. Ce code :

  • Repose à la fois sur des textes français et sur des directives européennes
  • Concerne le propriétaire, l’exploitant et les sous-traitants.
  • Est de plus en plus appliqué grâce aux influences citoyennes et aux ONG environnementales
  • Délimite les surfaces en zones exploitables ou non-exploitables. Les exploitations forestières varient suivant ces zones.

La transgression de cette règlementation peut être lourde de conséquence, à l’image de cet article «  la destruction, l’altération ou la dégradation du milieu particulier d’une espèce animale non domestique protégée » peut conduire à une amende de 9000 euros et une peine de 6 mois d’emprisonnement.

Cette règlementation est divisée en 5 parties : la protection de la nature, la protection du patrimoine et l’urbanisme propre, la lutte contre les nuisances, la protection du sol et enfin la protection de l’eau.

  
  

Articles similaires

COMMENTAIRES