Pourquoi choisir un poulailler bio ?

Algernon Labbé | Entretien et production

elever-des-poules-300x201.jpg
  
  

En plus d’une bonne alimentation, un logement propre, aéré et maintenu dans une bonne température sont des conditions favorables pour élever des poules. Maintenant la tendance est au bio, construire un poulailler bio.  C’est en quelque sorte rejoindre l’utile à l’agréable. C’est permettre de faire des économies avec l’achat des matériels accessibles, tout en respectant les principes du « bio ». Des constructions qu’on peut réaliser soi même ou avec l’aide de professionnel.

Qu’est ce qu’un poulailler bio ?

Il est utile de rappeler aux amateurs ou aux producteurs bio qu’il existe une législation à suivre pour la construction d’un poulailler dans le but de respecter le voisinage  et afin de veiller au  bien être des animaux. Contrairement aux cages réservées aux poules dans l’élevage industriel et l’agrobusiness, le poulailler est un abri pour les volatiles vivant dans une basse-cour.  Il leur sert de logement pour la nuit et les protège du froid et des prédateurs.

Il existe plusieurs types et modèle de poulailler : les poulaillers mobiles fait en bois et les poulaillers fixés en dur, en bois, en plastique également le modèle de poulailler sur pilotis.

Comme la tendance est actuellement au Bio, le poulailler bio existe également. En principe, « bio » signifie vivre et produire avec des éléments biologique et naturel. Il s’agit de consommer des produits sains pour la santé et de bâtir avec des matériaux respectant l’environnement. Tous ces types et modèles de constructions sont écologique à partir du moment où l’on utilise des matériaux recyclés ou recyclables pour  sa fabrication. Par contre, les modèles construits en bois sont bio car ils sont faits à partir de matière naturelle sans résidus chimique.

Avantages du poulailler bio

Le premier avantage est économique et écologique car le bois est une matière moins chère. On peut le construire à partir de bois de récupération ou matière recyclée. Le second avantage est qu’on n’a plus besoin d’en acheter ou de faire appel à un professionnel pour le montage. Le bois est très malléable et des manuels existent si l’on choisit de s’adonner à un peu de bricolage, on peut le construire soi-même.

On peut également  choisir parmi plusieurs modèles si l’on choisi le poulailler en bois : mobile, fixe ou sur pilotis. Ce genre de construction convient aussi bien à l’agriculture urbaine qu’à la ferme rurale.

Le bienfait pour l’animal est que le bois permet également de garder une température ambiante car cette matière est un isolant. Les poules pondeuses offrent d’avantages d’œufs dans un poulailler bio bien entretenu et bien éclairé.

Comment procéder ?

Un poulailler bio doit normalement être équipé d’un toit étanche en tuile ou en ardoise PVC, d’une litière ou d’un sol en bois recouvert de paille, de la sciure ou de foin pour éviter l’humidité, de murs solides en bois. Éventuellement, il peut contenir un nichoir, un pendoir ou une mangeoire intérieure si le poulailler est assez grand. Pour réaliser un poulailler en bois, il faut des poutres, des palettes, des tasseaux, et des lambris.

En ce qui concerne l’entretient, des produits désinfectant et des insecticides bio existent déjà et peuvent être fabriqué soit même. Ces produits ne contiennent aucuns éléments chimiques qui respectent aussi bien la santé des poules  que la vôtre.