Les actions des ONG environnementales pour la gestion des déchets industriels

Algernon Labbé | Gestion déchets

pollution-300x194.jpg
  
  

La pollution ainsi que le changement climatique sont au cœur des débats sociaux, économiques et surtout politiques dans le monde. Les ONG environnementales et les dirigeants dans les pays fortement industrialisées, comme les Etats- Unis, la Chine ou encore la France, ont intérêt à accorder  de l’attention à l’écologie et à la préservation de l’environnement. Des projets ont été mis en pratique, comme le recyclage des déchets, et d’autres sont en cours de réalisation, dont la recherche sur les biocarburants qui pourrait remplacer l’énergie fossile. Les ONG environnementales et les associations, œuvrant dans ce sens grâce à leurs actions, peuvent ainsi faire pression sur le pouvoir politique.

Gestion et traitement des déchets industriels : les mesures environnementales

Par opposition aux déchets ménagers qui sont produits par les ménages au quotidien, les  déchets industriels sont regroupés en trois catégories, suivant le degré de danger qu’ils représentent pour l’homme: les DIB ou déchets industriels banals, les DID ou déchets  industriels dangereux et enfin ce qu’on appelle  déchets industriels inertes, produits par les activités dans les bâtiments et travaux publics. C’est le code de l’environnement qui classe ces déchets selon leurs toxicités. Les déchets industriels  peuvent être solides,  liquides ou gazeux et contenu dans des bennes ou des citernes.

La gestion des déchets industriels est prise en charge par des filières spécialisées, validées par les Etats et les ONG gouvernementales.  Leurs tâches consistent à collecter, transporter et  enfin à éliminer ou faire un recyclage de ces déchets. si les déchets ne sont pas toxiques (ménages ou dans les institutions),  ce sont  les autorités locales qui se chargent de sa gestion. Il incombe aux commerçants et aux industriels de prendre la responsabilité de gérer eux-mêmes leurs déchets.

La gestion des déchets qualifiés de dangereux doit se faire suivant des règlementations aux normes nationales et internationales. Ces règles ont été établies dans le but de préserver la santé et les biens des personnes, ainsi que l’environnement.

Les  ONG environnementales et leurs actions

Les actions des associations et ONG environnementales visent  à faire prendre conscience de l’état critique dans lequel se trouve notre environnement.  Le Centre national d’information indépendante sur les déchets ou le Cniid, Agir pour l’environnement, Les Amis de la Terre,  le Réseau Action Climat sont quelques exemple d’associations françaises qui luttent pour la préservation de l’environnement. Actuellement, elles étudient si réellement l’écotaxe est-elle un dispositif  efficace pour protéger de l’environnement.

 Ces associations incitent  les politiciens et élus  à adopter une législation sur la durabilité des produits dans le but de restreindre les déchets,  mais également sur une reforme fiscale sur la gestion des déchets industriels. Leurs interventions devraient améliorer la gouvernance de la gestion des déchets.

A l’approche d’une élection, ces organisations environnementales  veulent attirée l’attention des candidats sur les réalités concernant le changement climatique, dans le but de leur faire prendre des engagements écologiques.

Elles interpellent les dirigeants d’entreprise à réfléchir sur un procédé de production écologique. Le but est de moins utiliser les ressources naturelles qui se font de plus en plus rares. Il s’agit par exemple de procéder au recyclage, un moyen plus économique et plus écologique de réduire les déchets, ainsi que les dépenses dans l’achat de nouvelles ressources et matières premières.  Les matières, comme le verre, le plastique, l’alliage métallique ou encore le papier sont favorables au recyclage. Ces ONG environnementales peuvent également fournir des explications sur l’intérêt  d’économiser et d’utiliser des énergies renouvelables (éolienne, solaire…).

  
  

Articles similaires

COMMENTAIRES