Les abeilles de précieux alliés pour la protection de la biodiversité

Algernon Labbé | Ecologie

apiculture (1).jpg
  
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La protection de la biodiversité est l’un  des objectifs majeurs de l’économie verte et équitable. Pour y parvenir, le projet nécessite des attitudes responsables  des hommes et la participation de la nature. Parmi les interventions de la nature, il y a  celle des abeilles notamment avec la pollinisation.

L’importance de la pollinisation

La pollinisation est la principale méthode de reproduction naturelle des végétaux. Elle nécessite l’intervention des oiseaux et des insectes, tels que les abeilles et les papillons, pour transporter le pollen vers l’organe femelle. Elle peut aussi se faire grâce au vent ou à l’eau pour les plantes aquatiques.

Sans la pollinisation,  la grande majorité des espèces végétales disparaitront, soit 80%  de la biodiversité végétale, dont des plantes utilisées dans les produits phytosanitaires.

La pollinisation est également importante pour les activités humaines surtout pour l’agriculture.  La culture de légumes, de fruits, de plantes à huile,  d’épices, de café… dépend de la pollinisation. Seules les plantes céréalières (riz, blé, mais…) peuvent produire sans pollinisation.

L’abeille : insecte pollinisateur et protecteur de la biodiversité

Parmi les insectes qui participent  à la pollinisation, il y a surtout l’abeille. Qu’elles soient sauvages ou issues de l’élevage, les abeilles participent toutes à la pollinisation, une activité également vitale pour leur survie.

Une étude a démontré que la majorité des surfaces agricoles est pollinisée par 20 % des espèces d’abeilles sauvages.

Par rapport aux autres insectes pollinisateurs, les abeilles  apportent beaucoup de bienfaits à l’homme. Les apiculteurs les élèvent  afin de produire du miel, de la cire ou encore de la gelée royale…

Mais son rôle essentiel vis-à-vis de la biodiversité favorise  l’abondance des graines et des fruits des arbres. L’abeille contribue à l’embellissement du paysage, du jardin et de la nature, car sans pollinisateurs, il ne peut y avoir de plantes à fleurs. Et les fruits garantissent les générations futures des arbres et des plantes. La préservation des abeilles signifie également protection de la nature et protection de la faune et de la flore sauvage.

Menace d’extinction des abeilles et son impact à la biodiversité

Malgré les rôles essentiels des abeilles,  ces dernières sont menacées de disparaître. En l’espace de 10 ans, environ 40 % des colonies ont disparues à travers l’Europe. C’est ce qu’on appelle syndrome d’effondrement des colonies.

Les causes de cette possible extinction sont les changements climatiques brutaux et intensifiés. L’arrivée et la multiplication des autres insectes, comme les frelons asiatiques, ont également des répercussions sur la survie des abeilles. Mais surtout l’abus de pesticides et de substances chimiques utilisées dans l’agriculture intensive qui polluent l’air, le sol et l’eau, entraînent la raréfaction des insectes pollinisateurs. La pollution des voitures, cause principale du réchauffement climatique, est entre autres l’un des acteurs du déséquilibre des écosystèmes et de la biodiversité.

La destruction de grandes étendues forestières représente également un danger pour les abeilles sauvages. La forêt constitue leurs habitats naturels et leurs nourritures, ainsi qu’à de nombreuses autres espèces.