Les huiles essentielles, des bienfaits puisés dans la nature

Des huiles essentielles, condensées de nature

L’aromathérapie est une médecine ancestrale qui se base sur l’utilisation des plantes et de leurs vertus. Les huiles essentielles sont des concentrés naturels qui peuvent procurer une réelle sensation de bien-être en plus de pouvoir être utilisées à des fins médicinales. Leurs origines sont multiples à savoir des racines, des graines, des écorces, des fruits, des feuilles et surtout des fleurs. Pouvant être utilisées par voie cutanée en massage, par voie orale ou par inhalation, les huiles essentielles s’invitent aussi dans nos cuisines pour le plus grand plaisir de nos papilles et de notre odorat.

Pourquoi se laisser séduire par les huiles essentielles ?

La passion pour la nature que je vis dans le domaine de l’agriculture m’a poussé à découvrir d’autres horizons et d’autres domaines qui y sont inséparables. Les origines, la fabrication et les bienfaits des produits utilisés pour l’aromathérapie ont longtemps suscité ma curiosité. Après moult recherches et documentations, j’ai enfin pu maîtriser les origines, les vertus mais également quelques méthodes et techniques de production et d’utilisation des huiles essentielles.

Les huiles essentielles sont des concentrés aromatiques qui peuvent contenir plus d’une centaine de molécules aux vertus thérapeutiques. Leurs origines différentes permettent à ces huiles d’avoir des propriétés diverses. Très utilisées dans les salons de massage et dans les centres de bien-être, les huiles essentielles s’installent également dans nos boîtes à pharmacie et s’invitent même dans nos étagères de cuisine. Selon leurs utilisations, les essences végétales répandent des réactions bienfaisantes dans notre système digestif, dans notre appareil respiratoire et apaisent les maux musculaires.

Pour bien choisir une huile essentielle, trois points-clés doivent être pris en compte, soit ses caractéristiques, son emballage et son prix. Avec la tendance des produits bio, de plus en plus d’individus souhaitent se soigner à la manière de grand-mère et se tournent principalement vers l’aromathérapie. Mais pour en tirer les meilleurs résultats, et cela va de soi, il faut d’abord que le produit soit de très bonne qualité.

Comment bien choisir votre huile essentielle ?

Dans un premier temps, vous devez avant tout vous assurerez des caractéristiques du produit que vous souhaitez acheter. Pour être d’une qualité prémium, le produit doit être pur, en d’autres termes, non dilué. Il existe également des produits de synthèse équivalents, comme l’eucalyptol de synthèse qui est dix fois moins cher que l’huile essentielle d’eucalyptus.

L’huile essentielle idéale doit être uniquement issue d’une agriculture bio. Dans ce cas, vous serez assuré que le produit ne contienne ni OGM ni de pesticides. Pour en être sûr, le flacon devra être estampillé AB, Ecocert ou Cosmébio. En présence d’une essence végétale coupée avec des huiles végétales, les additifs doivent être mentionnés sur l’étiquette.

Le choix de l’emballage est également important. Le mieux est de choisir un produit bio contenu dans un flacon opaque. Si pour les produits alimentaires bio, comment les reconnaître est facilité par des labels, c’est la même chose avec les huiles essentielles. Pourquoi spécialement ? Tout simplement parce que les huiles essentielles sont des substances sensibles à la lumière. Il est donc préférable de ne pas s’attarder sur des contenants qui ne sont pas opaques car ils risquent de contenir des produits moins efficaces ou même altérés. Lors de votre achat en magasin, prenez soin de bien vérifier où les flacons sont exposés. En résumé, plus le produit est exposé au soleil, plus ses composants pourraient se modifier. D’autres informations sont également utiles à vérifier comme le nom du produit, sa composition, sa date de péremption et le logo du label HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement déterminée) ou HECT (huile essentielle chémotypée).

De l’huile essentielle pour le bien-être et bien plus

Les huiles essentielles accompagnent aujourd’hui le quotidien de nombreuses personnes. Voici quelques astuces et conseils pour bien les utiliser. Il existe plus de quatre-cent essences différentes d’huiles essentielles, dont seulement quarante sont principalement utilisées en aromathérapie. Chaque huile à sa propre vertu et est indiquée pour un cas ou une utilisation spécifique. Je vous conseille surtout les produits bio pour bénéficier du maximum d’efficacité d’utilisation.

Pour le bain, les huiles essentielles d’orange et de lavande peuvent avoir des effets bienfaisants pour le corps, par voie cutanée et respiratoire. Pour ce type d’utilisation, il ne faut pas les verser dans l’eau au risque de voir des goutes d’huiles flotter à la surface. Il est ainsi plus judicieux de d’abord les mélanger avec un dispersant, comme le solubol. En général, il est conseillé d’accompagner une goutte d’huile à 4 goutes de solubol.

Pour l’inhalation, des méthodes courantes telles que la vaporisation à froid, la diffusion à l’aide de bâtonnets de fumigation ou de galets et la brumisation permettent aux composées essentielles végétales d’être absorbées par la muqueuse nasale pour progresser dans les voies respiratoires. Entre autres, l’huile essentielle d’eucalyptus smithii respirée via vaporisation dans de l’eau bouillante permet de se prémunir des infections d’hiver. Par voie cutanée, les essences naturelles doivent être généralement diluées dans une huile végétale ou une crème avant d’être appliquées sur la peau. Elles apaisent irritations et rougeurs, raffermissent la peau et soulagent les muscles. Cette méthode est la plus répandue en matière d’aromathérapie par massage. En administration orale, les actifs de l’huile essentielle rejoignent directement les organes où ils seront absorbés et transmis vers le sang. Pour aromatiser vos tisanes, une ou trois goutes d’huiles essentielles de citron assurent une bonne digestion. Et l’huile essentielle de cannelle nettoie le système digestif de ses bactéries.

Certaines huiles essentielles sont également utilisées pour l’entretien de la maison, comme antibactériens, désinfectant, lessive, produits de détartrage ou insecticides. Pour votre gouverne, sachez que les huiles essentielles sont également utilisées pour la protection des cultures. Par exemple, contre le mildiou, qui attaque les vignes, le cuivre est associé avec des huiles essentielles de clou de girofle, d’eucalyptus, d’origan ou de pamplemousse. En insectifuge, le lavandin, l’eucalyptus, le sapin douglas et la gaulthérie proposent des produits très efficaces.

Comments

comments

Algernon Labbé

Ancien fermier  et agriculteur de 33 ans, moi, Algernon Micha, suis ravi de vous compter parmi mes plus fidèles lecteurs. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à visiter mon blog agrodevelopment.com ou postez-y directement vos commentaires !.

Ses derniers articles

Les huiles essentielles, des bienfaits puisés dans la nature

L’aromathérapie est une médecine ancestrale qui se base sur l’utilisation des plantes et de leurs vertus. Les huiles essentielles sont des concentrés naturels qui peuvent procurer une réelle sensation de bien-être en plus de pouvoir être utilisées à des fins médicinales. Leurs origines sont multiples à savoir des racines, des graines, des écorces, des fruits, … Continuer la lecture de Les huiles essentielles, des bienfaits puisés dans la nature 

Avoir la main verte, au plaisir de vos plantes et de la nature

On ne naît pas agriculteur et avoir la main verte n’est certainement pas une vocation, même si vous aimez la nature. Je reçois le plus souvent des questions sur l’art et la manière de planter et de réussir à donner aux plantes volumes et charme. Je vous dis, moi-même, je n’avais pas la main verte. … Continuer la lecture de Avoir la main verte, au plaisir de vos plantes et de la nature 

Le métier de vétérinaire

Soigner les animaux de compagnie et les animaux ruraux. Le vétérinaire dit « canin » soigne, opère et stérilise tous les animaux et  surtout les chiens et les chats. Il s’occupe aussi de rongeurs, de reptiles et d’oiseaux. Il exerce le plus souvent en cabinet ou en clinique,  à la ferme et souvent en dehors … Continuer la lecture de Le métier de vétérinaire 

Acclimatation d’espèces « exotiques » dans les jardins du Midi

Il commence à y avoir de la facétie dans les jardins du Sud de la France, disons du Midi en général. Est-ce le réchauffement climatique ? Est-ce l’importation d’espèces et de variétés qui jusque-là étaient considérées comme trop exotiques ? Toujours est-il que l’on voit s’acclimater dans ces régions, des végétaux qui, jusqu’à un passé récent … Continuer la lecture de Acclimatation d’espèces « exotiques » dans les jardins du Midi 

Voir tous ses articles