Convertir sa ferme agricole en agriculture bio

Algernon Labbé | Dans la ferme

maison-de-ferme-300x199.jpg
  
  

Actuellement, on vante partout les bienfaits des produits biologiques et du mode de production bio sur la santé et l’environnement : la restauration bio, la construction de logement bio, mais surtout l’agriculture bio… le biologique est un secteur en pleine expansion. Il est plus qu’important pour les agriculteurs de s’adapter à la demande des consommateurs. La question se pose alors : quelles sont les mesures à suivre pour qu’une ferme agricole puisse produire du biologique.

Les étapes pour la conversion d’une ferme agricole

Convertir sa ferme agricole est un projet délicat qui nécessite plusieurs étapes, mais peut s’avérer rentable pour un agriculteur. D’abord, ce qu’il faut savoir c’est qu’il est possible de convertir sa ferme agricole en ferme bio.

  • Il faut commencer par un diagnostic ou un état des lieux. Cette première étape consiste à se situer par rapport à la règlementation bio déjà établie. Il s’agit également de mesurer l’étendue des changements à effectuer. Il existe des techniciens et des conseillers bio, à contacter auprès de la chambre de l’agriculture du département ou chez Pole Conversion bio, pour vous aider durant cette première étape.
  • On peut établir un véritable projet après le diagnostic suivant les atouts, les attentes de l’agriculteur et le type d’exploitation souhaité. Cette étape correspond à ce qu’on appelle étude de faisabilité, où l’on peut procéder à une simulation du budget nécessaire au projet, une recherche de partenaires agricoles ou encore la composition de l’équipe et l’organisation des différentes taches à entreprendre dans la ferme bio. On peut déjà faire une projection sur les 5 ans à venir.
  • L’étape qui suit est la notification où un agriculteur bio doit être formé aux règlementations liées à la production et à l'élevage bio. Cette étape consiste à une déclaration qui précède les démarches administratives et constitue déjà un engagement auprès de l’organisme de contrôle.
  • C’est le suivi qui vient clôturer ces étapes de conversion vers le bio. Après avoir signé tous les formulaires et accepté toutes les conditions, plusieurs services de suivi et d’accompagnement sont proposés à l’agriculteur : formations, tutorats, conseils techniques et voyages d’étude…

La ferme agricole et les aides complémentaires

Après avoir pris conscience des avantages à consommer bio, on mise beaucoup sur le retour aux sources. Si l’on dispose déjà des matériels, comme les tracteurs agricoles, et des  terrains agricoles, et qu’on a réussi sa conversion, il existe encore quelques aides afin de parfaire sa production bio.

Pour pouvoir certifier de l’authenticité de vos produits bio, étiquetez ces produits avec les logos bio européen est essentiel. Pour vendre facilement vos produits alimentaires bio, comment les reconnaitre est en effet essentiel, au niveau de toutes les étapes de commercialisation. On peut obtenir ces logos moyennant un impôt symbolique par rapport aux aides gouvernementales disponibles. Il est également possible de suivre des programmes et des stages de formation à distance pour en profiter.

 Entre autres, l’Union européenne accorde une aide aux agriculteurs qui se sont lancés dans un projet de conversion en ferme bio. Cette aide varie en fonction de la production, entre 50 à 900 euros par ha. Les agriculteurs peuvent donc percevoir ce soutien financier durant les 5 années qui suivent leurs conversions. Pour pouvoir en bénéficier, l’agriculteur doit s’engager à respecter les règles liées à l’agriculture biologique durant au moins 5 ans.

  
  

Articles similaires

COMMENTAIRES