Changement climatique et ses dangers pour la santé

Algernon Labbé | Changement climatique

rechauffement-climatique-300x199.jpg
  
  

Depuis qu’elle a existé, la planète terre a toujours subie ce qu’on appelle changement climatique. Depuis le dernier siècle, des experts environnementalistes et écologistes se sont penchés sur la rapide et intense évolution de ce phénomène. D’après les recherches effectuées, la température de la terre a augmenté d’environ 0,85°C en un siècle et demi, et ce sont les activités humaines qui ont accéléré ce changement climatique. Emission de gaz à effet de serre,  pollution de l'air, cause principale du réchauffement climatique, et pollution des eaux sont quelques unes des raisons qui provoquent ce dérèglement de la température terrestre. Il est la source de plusieurs problèmes sociaux et cause de nombreuses maladies qui affectent d’une manière plus ou moins manifeste tous les pays du monde.

Impacts sociaux du changement climatique

Le changement climatique constitue l’un des sujets forts dans les débats sociaux et environnementaux. Le réchauffement climatique en est au cœur, car les impacts sur le quotidien  commencent à être de plus en plus visibles. Entre autres, la fonte des glaciers qui entraîne irrévocablement la montée du niveau de la mer et sa baisse de salinité, qui nuit à l’écosystème et à la biodiversité marine, ainsi qu’aux courants et vents océaniques.  Le bouleversement du climat peut aussi provoquer le dérèglement du flux migratoire, car les populations fuient les zones à risques susceptibles d’être frappées par les catastrophes naturelles. Les conséquences du phénomène varient suivant les cas et nuisent aussi bien aux humains qu’à l’agriculture durable. Si les habitants de la côte sont les plus touchés par les tempêtes,  les inondations et les cyclones, ceux issus des hautes terres ont à faire aux problèmes de sécheresse, de canicule et d’incendies spontanés.

Le changement climatique et les maladies

D’après les estimations, il faut s’attendre à ce que le changement climatique fasse 250 000 victimes supplémentaires entre 2030 et 2050, si des mesures sévères ne sont pas prises. Outre les catastrophes naturelles, le changement climatique engendre également des maladies et des problèmes sanitaires.  Une forte chaleur est favorable à la transmission des nombreuses maladies infectieuses et contagieuses, comme le paludisme qui touche surtout les pays en développement. Elle provoque aussi de nombreuses allergies et maladies cardio-respiratoires, entraînant suffocation, crise d’asthme, palpitations, …etc. Le nombre  d‘enfants  souffrants d’intolérance aux pollens et à de nombreux agents  toxiques que contient l’air est en nette progression. Une  forte chaleur est aussi une source de stress et de nervosité, qui perturbent les activités quotidiennes. Lors de la canicule de 2003 par exemple, on a enregistré  70 000 décès. Ce sont surtout les enfants et les personnes âgées qui sont les plus exposées au danger de tels phénomènes climatiques. D’après les scientifiques, la couche d’ozone qui compose notre atmosphère n’est plus capable de filtrer les agents nocifs, comme les UV qui sont responsables de nombreuses maladies cutanées et cancers de la peau.  Les impacts sanitaires constituent les effets indirects du changement climatique, car  le phénomène influe sur des éléments nécessaires à la santé, dont la  potabilité de l’eau,  la  suffisance de nourriture, l’efficacité de l’agriculture durable et la pureté de l’air. Le problème actuel  réside aussi au niveau de la salinisation  des réserves  d’eau douce. Combinée à la chaleur, l’eau à forte teneur en sel favorise les maladies cardio-vasculaires et les risques d’hypertension. La chaleur accentue ainsi le taux de morbidité liée aux problèmes cardiaques et respiratoires.