Bon à savoir avant l’achat d’une maison écologique

Algernon Labbé | Achat responsable

panneaux-solaires-pour-une-maison-300x225.jpg
  
  

Pour être sûr des qualités d’une maison écologique que l’on prévoit d’acheter. Ce type de construction exige des équipements et matériaux spéciaux. Que ce soit pour une ferme agricole ou pour une habitation urbaine, les constructions suivant les normes écologiques sont conseillées non seulement pour la protection de l’environnement, mais également pour la santé et le bien-être des personnes qui y vivent.

Bien vérifier le terrain d’une maison écologique

Le choix du terrain est la première étape de la construction. Il est à noter qu’il existe une législation qui définit si un terrain est constructible ou non constructible. Un terrain peut acquérir un permis de construire ( à la commune) s’il peut supporter le poids de la construction et s’il est jugé viable en ayant accès à des réseaux d’eau potable, d’électricité, de téléphone et de gaz.

Le prix des terrains non constructibles est largement inférieur à celui des terrains constructibles. Il est possible d’aménager un jardin, un garage ou un chalet sans fondation sur ce type de terrain. Afin de viabiliser un terrain, il faut soumettre une demande de certificat d’urbanisme pré-opérationnel auprès de la commune. Il s’agit ensuite de procéder aux différents raccordements : à l’eau, l’électricité, aux égouts et à un réseau téléphoniques.

Les avantages et performances énergétiques d’une maison écologique

Les maisons écologiques privilégient l’économie en ressources énergétiques, tout en optimisant le confort de ses occupants.

La construction d’une maison écologique est soumise à une règlementation spécifique pour pouvoir être considérée tel quel. Ce type de construction doit d’abord économiser le plus d’énergie possible : électricité, chauffage, eau…, quel que soit le climat. Les besoins énergétiques d’une maison basse consommation ne doivent pas dépasser les 50 kWh par année, alors que pour les maisons passives, cette consommation est réduite à 15 kWh. Des équipements de chauffage et d’éclairage moins énergivores sont ainsi de rigueur.

La conception de la maison doit permettre d’économiser en énergie thermique : l’orientation et l’exposition au soleil, l’utilisation de l’énergie renouvelable ou l’installation d’isolants thermiques. Les ouvertures, généralement en double vitrage isolant, doivent aussi optimiser les apports solaires, en mesurant au moins le 1/6 de la surface habitable. Ces maisons bioclimatiques offrent des avantages du point de vue fiscal, mais profitent également d’un sérieux atout sur le marché de l’immobilier. Avant d’acheter votre maison écologique, vérifiez ainsi qu’elle répond aux normes de la Règlementation Thermique RT 2012.

Une maison économe en eau

Pour ses besoins en eau, la maison écologique peut être équipée d’une pompe à eau et de systèmes de gestion économe de l’eau, tel que des robinetteries mitigeurs. La récupération de l’eau de pluie est vivement recommandée pour le jardin et le nettoyage. En plus d’être gratuite, elle est de bonne qualité, car elle ne contient ni produits chimiques pour la rendre potable, ni de calcaire.

Des matériaux isolants pour une maison écologique

En sachant l'intérêt du recyclable pour le développement durable, les matériaux de construction conseillés sont le bois qui est la matière la moins polluante, le béton cellulaire ou les briques de type monomur qui vont permettre une bonne isolation. En plus des matières modernes, comme la laine de roche, les matériaux traditionnels sont aussi préconisés, comme la paille, la terre cuite ou la pierre.

  
  

Articles similaires

COMMENTAIRES