Astuces pour la culture des tomates bio

Algernon Labbé | Culture bio

graines-de-tomates-300x200.jpg
  
  

Les tomates figurent parmi les fruits et légumes qu’on aime faire pousser dans nos potagers. Elles décorent le jardin et sont si délicieuses dans nos plats. Consommer bio est  devenu un concept à la mode mais également une manière de vivre recommandée par les médecins et les diététiciens. Pour acquérir le qualificatif « bio », la production de viandes, de céréales, de légumes ou encore des produits laitiers  doit être soumise à une règlementation spéciale. Il existe toutefois des astuces pour aider les amateurs de l’agriculture et de l’élevage bio à améliorer leurs cultures. Ici, on a  pris comme exemple la culture des tomates bio.

La production  végétale bio

La règlementation sur les produits alimentaires bio se résume à fertiliser le sol sans l’aide de produits chimiques de synthèse. Il est interdit aux agriculteurs biologiques d’utiliser des  engrais chimiques tel que  l’azote minéral en guise de fertilisation. L’astuce bio conseillée pour fertiliser le sol est la rotation des cultures.

Concernant les soins et traitements contre les parasites et maladies qui peuvent affectées les plantes, il est déconseillé d’utiliser des pesticides, des insecticides et des herbicides synthétiques  pour protéger les plantes.

Les semences utilisées dans une culture bio doivent être biologiques. L’utilisation des OMG comme semence est à bannir si l’on veut se lancer dans la culture bio.

Des aides privées et publiques sont proposées pour convertir sa ferme agricole en agriculture bio.

La culture de la tomate bio

  • A savoir

La tomate est une plante qui aime la chaleur et ne peut pas survivre pendant la période de gel.  On cultive la tomate dans un climat tempéré et chaud. Sa récolte peut se faire  au bout de 5 à 6 mois après la semence.

La culture de la tomate peut être menacée par les insectes et les limaces  (pucerons, noctuelles, mouches mineuses ou encore les aleurodes…) les acariens, les mauvaises herbes ou encore les maladies. La tomate peut être affectée par des maladies contractées par des virus, des bactéries ou enfin des maladies cryptogamiques.

  • Les astuces bio

Par rapport à ces nombreux problèmes qui peuvent nuire à la culture de la tomate, il existe des astuces d’agriculteur qui respectent les convictions liées à la culture bio.

Afin de fertiliser le sol, il faut varier la culture et procéder à une rotation.  Celle de la tomate ne doit pas venir après la culture des concombres, des pommes de terre et des aubergines car ces plantes peuvent transmettre les mêmes  parasites aux tomates.

 Il est à noter que l’humus  favorise la culture de la tomate bio.  Pour améliorer la qualité de la terre on peut la mélanger avec du compost et du fumier.

Entretien de ses tomates bio

Il  est recommandé de semer les graines de tomates en mois de mai pour que les plantes ne soient gelées. Ensuite procéder au repiquage quand les 3 ou 4 premières feuilles sont apparues.  On arrose les plantes environ 2 fois par semaine avec 2 litre d’eau sur la racine. Eviter autant que possible les feuillages au court de l’arrosage. Afin de faciliter la croissance, on doit également équiper les plantes d’un tuteur placé à un centimètre.

Par mesure de prévention, il faut ôter les feuilles qui touchent le sol car elles sont susceptibles être affectées par les microbes.  Il faut arracher directement les feuilles abimées et atteintes par les  maladies comme le mosaïque ou encore  les chancres bactériens. Ces microbes peuvent survivre dans les ordures, il est déconseillé d’utiliser ces feuilles infectées dans la préparation des composts.